Atelier pédagogique du 19/02/2015: L’évaluation formative

Conçu autour d’échanges entre pairs autour d’une problématique pédagogique définie, ces ateliers ont pour objectif de faciliter le partage d’expériences entre enseignants (voir le planning 2014-2015).

 

Thème : L’évaluation formative

 

L’objectif de cet atelier est de débattre de la problématique de l’évaluation formative.

L’évaluation consiste en la mesure de l’atteinte d’un objectif pédagogique. L’évaluation formative est une évaluation qui fait partie intégrante du processus d’apprentissage et peut se situer à tous les stades de l’enseignement. Elle est différente de l’évaluation sommative, qui a pour but de sanctionner l’acquisition des savoirs et savoir-faire requis pour l’obtention d’un diplôme, mais l’une n’exclut pas l’autre, elles peuvent être complémentaires.

Les problèmes rencontrés:

  • Quand se déroule l’apprentissage lors d’une évaluation formative : L’apprentissage peut se faire pendant l’évaluation (si lors de l’évaluation on aborde des éléments qui vont un peu au delà du cours) ou après l’évaluation lors de l’explication du corrigé. En allant plus loin on peut avoir une évaluation qui peut mettre en avant la capacité qu’a l’étudiant d’apprendre.

  • Zoom sur l’évaluation des pré-requis en amont :Elle permet de proposer un positionnement aux étudiants et pour l’enseignant, de faire un état des lieux du niveau de son groupe pour son cours. Elle ne compte pas pour la moyenne et améliore la réorientation sur des notions de cours.

  • Faut-il noter les évaluations formatives: Dans le cas d’une évaluation formative, l’étudiant est toujours en cours d’apprentissage aussi il peut être paradoxal d’évaluer un étudiant alors qu’il n’est pas en fin de parcours et que l’objectif final n’est pas atteint. Par ailleurs, il faut être prudent et bien différencier les évaluations formatives et le contrôle continu. Ainsi plusieurs approches sont possibles:

    • soit on les note mais celles- ci ne comptent pas ou peu dans la moyenne :  Il faut ainsi prendre en considération le facteur stress qui s’installe lors des évaluations il y a un fort intérêt à proposer des évaluations formatives au fur et à mesure de l’avancement du cours afin de développer une “certaine aisance” lors des examens. Enfin, il faut considérer que la note reste importante aux yeux de l’étudiant car elle lui permet de se positionner.

    • soit elles ne sont pas du tout notées; mais alors “quid” de la motivation des étudiants à réaliser ces exercices s’il n’y a pas de note à la clé. Il est important de rappeler que dans la majeure partie des cas les étudiants fournissent un effort de concentration beaucoup plus important lors des examens. Aussi afin d’employer au mieux cette capacité de concentration, il est intéressant de proposer des évaluations formatives notées.

Que faire après l’évaluation formative? : La remédiation

Si on fait une évaluation formative alors il est essentiel d’apporter une attention particulière à la discussion après le résultat et à la remédiation éventuelle à mettre en place.

Que ce soit à l’issue  d’une évaluation formative ou diagnostique, il ne s’agit en aucun cas de partir du résultat pour refaire/modifier le cours en entier mais il s’agit davantage de donner accès à de nouvelles activités pour que les étudiants s’approprient correctement les notions ou revoient les pré-requis (cours en ligne des années précédentes, vidéos sur certaines notions à connaître (Voir Unisciel, Canal U et la pédagothèque de Lille 1) , annales, cibler des ressources identifiées en fonction des besoins établis lors de la remédiation…).

Quelques points importants pour l’évaluation formative:

  • L’évaluation formative est un bon moyen pour identifier les points de blocage d’un étudiant donné.

  • Un accompagnement devrait être complémentaire de cette évaluation et permettre plus facilement de détecter les obstacles à l’apprentissage.

  • Dans un semestre de cours, il ne faut pas effectuer trop d’évaluations formatives.

  • L’évaluation formative a un autre intérêt : elle oblige les étudiants à se motiver et à s’impliquer plus. C’est donc aussi une question de motivation.