Atelier pédagogique du 18/12/2014 : le travail hors présentiel

Conçu autour d’échanges entre pairs autour d’une problématique pédagogique définie, ces ateliers ont pour objectif de faciliter le partage d’expériences entre enseignants (voir le planning 2014-2015).

Thème : Que font mes étudiants hors de mes cours et que pourraient-ils faire ?

L’objectif de cet atelier est de débattre ensemble des demandes en hors présentiel des enseignants à leurs étudiants. Il est intéressant de garder à l’esprit que le hors présentiel est étroitement lié avec le présentiel et les objectifs pédagogiques.

Les problèmes rencontrés:

– Le travail hors présentiel n’est souvent pas optimisé,

– Que faire quand on sait que les étudiants on déjà beaucoup de travail en hors présentiel dans les autres matières,

– Un réel besoin existe de reprendre les notions clefs en hors présentiel pour une bonne appropriation ; cependant peu d’étudiants travaillent le temps nécessaire et de la bonne manière en hors présentiel,

– En général, les exercices inter-séances ne sont pas réalisés par les étudiants,

– Les étudiants ne comprennent pas toujours les consignes de travail en hors présentiel.

Quelques pistes de réflexion et quelques proposition d’outils pouvant être mis en place:

Afin d’amorcer le travail en hors présentiel, il peut être intéressant de proposer des travaux qui seront notés ou non; ces travaux peuvent être rendu individuellement ou en groupe (selon la taille de la promotion concernée).

Par ailleurs, en mettant le cours en ligne en amont , on peut demandé à chaque étudiant, par l’intermédiaire, d’un forum de réécrire avec ses propres mots une notion abordée afin qu’il se l’approprie; dans la même logique, lors d’un problème posé, on requiert non pas la solution, mais d’identifier et de reformuler les notions du cours à utiliser pour résoudre cet exercice. In fine, lorsque qu’un exercice est proposé en hors présentiel il faut varier les méthodes de travail, on peut : donner les corrigés complets, donner uniquement le résultat à obtenir ou encore fournir simplement des pistes de réflexion.

Il est possible de proposer aux étudiants de voir en quoi le cours va les aider pour le TD à venir (la pratique) ; puis à l’issue du TD,  de réfléchir sur les liens avec le cours vu précédemment : ceci par exemple en groupe de travail et via un forum,

La mise en place du travail en hors présentiel peut dans un premier temps passer par la création de groupes de travail. Ainsi les exercices proposés pendant le cours sont vus en groupe. il y a ainsi l’avantage de l’émulation de groupe et la diminution du sentiment de solitude de certains vis à vis du hors présentiel.

Quelques points importants pour le travail hors présentiel:

– L’enseignant devrait définir au préalable quelle est la part qu’il souhaite laisser au hors présentiel.

– Pour que le hors présentiel fonctionne l’étudiant doit être intéressé de quelque manière que ce soit (compréhension, acquisition d’une bonne note, d’une compétence ou d’un savoir..).

– Des consignes claires pour le travail hors présentiel doivent être formulées. Dans l’idéal les étudiants devraient toujours quitter un cours avec un travail à réaliser (activité, relecture, QCM…).

– Le forum peut être utilisé pour communiquer les consignes.